La machine

Une solution qui s’adresse aux fabricants d’installations de purification d’eau, ainsi qu’aux installateurs/intégrateurs complets. Elle leur permet de s’affranchir d’une série de problématiques liées au transport, stockage, manipulation et utilisation de réactifs de désinfection.

image_la_machine

  • La conception modulaire de l’installation est réalisée en fonction des contraintes et desiderata des installateurs intégrateurs et des fournisseurs de solutions d’hygiénisation.
  • La fabrication de la substance active se fait sur place (ce qu’il faut, comme il faut, quand il faut), dans une gamme allant de 12 g/h/machine de Cl actif à 560 g/h/machine, et est réalisée soit directement dans le circuit de l’eau à hygiéniser (on line), soit en dehors de celui-ci (off line).
  • Le bon fonctionnement de l’installation est supervisable et/ou supervisé en permanence.
  • Le rapport (efficacité) / ((coût d’exploitation et entretien) + nuisances) est supérieur aux standards du marché. Le coût est évidemment différent en fonction de l’endroit où sera produit le biocide. Cette différence est fonction du prix local du chlore : dans les pays occidentaux, le biocide de Vermandis Construction sera 5 à 10 fois moins cher que le prix du marché. Mais en Guyane, par exemple, où le prix du chlore est très nettement impacté par le transport, il sera 50 fois moins cher.
  • Dans les cartons de Vermandis Construction, le projet de coupler cet outil de production à des sources d’énergie renouvelables devrait encore faire diminuer la facture et permettre de délocaliser cette production dans des endroits parfaitement isolés. On imagine bien l’intérêt de Care4Water dans le cadre de mission humanitaire par exemple : l’hygiénisation de l’eau, qui est un problème récurrent lors de catastrophes naturelles par exemple, pourrait être réalisée rapidement.