De l’eau, du sel et de l’électricité

Le mot biocide désigne une large famille de substances chimiques qui regroupe notamment les produits désinfectants (de l’eau, de l’air, des sols, des piscines, surfaces de travail,…). L’un des biocides parmi les plus connus n’est autre que le chlore, un biocide industriel très utilisé aujourd’hui pour la désinfection des eaux domestiques ou pour l’élimination pour une longue période du goût et de l’odeur de l’eau.

La quantité de chlore que l’on doit ajouter dans l’eau est déterminée par plusieurs facteurs à savoir la demande en chlore, le temps de contact, le pH et la température de l’eau, le volume d’eau et la quantité de chlore perdu par aération .

Pour fabriquer un biocide, vous avez besoin de trois éléments, dont deux qu’on trouve naturellement sur tous les continents, même dans les endroits les plus isolés : de l’eau et du sel. Ajoutez-y l’électricité nécessaire pour faire tourner la machine produisant le biocide et vous pourrez être capable de le fabriquer vous-même à l’endroit où il le faut, comme il le faut et quand il le faut. Finis le transport et le stockage d’un produit qui reste malgré tout une matière dangereuse.